Ce projet a pour but de proposer des jeunes palestiniens une formation professionnelle travers la remise en valeur d'un monument historique patrimoine de leur village. En effet, le problème majeur des palestiniens se situe au niveau de l'emploi et provoque une importante émigration.

Il nous paraît donc intéressant de remettre en valeur ce site, ce qui entraînerait un renouveau de l'activité touristique (visites et pélerinages), et qui permettrait en même temps une action éducative pour les jeunes palestiniens :

  • dans le domaine professionnel
  • dans le domaine de la connaissance et de la mise en valeur de leur région

Le chantier de la basilique El Khader


Une tradition

La Palestine est un pays de montagnes, et la roche y est de qualité. Pays de carrières, la taille de la pierre est une tradition millénaire.
La construction domestique des villages se traduit par une étonnante variété et trahit une esthétique. Nous pouvons néanmoins regretter que cet artisanat ait perdu de sa superbe, s'étant surtout mis au service d'une production quasi industrielle...

Un patrimoine

Aujourd'hui, la Palestine reçoit et redécouvre son héritage.
Sur le terrain, le Service des Antiquités palestiniennes inventorie son patrimoine archéologique, mène des campagnes de fouilles et met au jour des édifices qu'il est urgent de sauver et de
mettre en valeur.
La restauration du patrimoine architectural exige la mise en oeuvre de différents corps de métier qui sont ceux du bâtiment
et qu'il faut former.

Un projet

La fondation d'un atelier-école mettra à la disposition des palestiniens une compétence et un savoir-faire français, dans le domaine de la taille et de la sculpture de la pierre. L'objectif est d'offrir une formation solide à de jeunes palestiniens.
L'atelier école de Taybeh proposera une formation professionnelle dirigée par un membre de l'Atelier Saint-Jean des Quatre Couronnés (au départ Jean-Loup Hanquart, initiateur
du projet), et prolongée par un chantier, travaux appliqués,
sur le site archéologique d'el-Khader à Taybeh, patrimoine du village et fierté des habitants. Les fouilles seront sous la responsabilité de Vincent Michel, archéologue. Il paraît capital de lier immédiatement un enseignement théorique à une intervention pratique sur un édifice de qualité dans la proximité de l'atelier-école.
Le sauvetage d'un monument historique devrait s'étendre progressivement à d'autres sites dans le village même - Mar Elias (château croisé) ou simples maisons traditionnelles du pays, et d'autres sites à travers la Palestine.

 

En savoir plus...

Le village de Taybeh

 

But de l'association

  • Participation à une structure de vie communautaire regroupant familles, célibataires et jeunes en apprentissage de métier ; le but de cette fraternité est de vivre sa vocation chrétienne de travail, d'accueil et d'aide par la formation professionnelle et artistique

  • Favoriser et susciter l'intérêt, particulièrement chez les plus jeunes, de la découverte du patrimoine local, laïc et religieux ; développer les classes patrimoine, stage sculpture, etc...

  • Promouvoir les échanges culturels, spirituels et professionnels avec les populations du Proche et du Moyen-Orient

 

Basilique El Khader : détail

Un village

Le projet de création d'un atelier école de tailleurs et sculpteurs de pierre aura pour point d'attache l'actuel village de Taybeh. Exemple d'une société palestinienne en pleine évolution, Taybeh est à 30 km au nord-est de Jérusalem. Presque tous les villages de la région recèlent une première occupation dès l'époque de l'âge du Bronze. La qualité et l'importance des vestiges de Taybeh lui confèrent, dans la région, une position archéologique particulière.
Si l'atelier-école est basé dans le village de Taybeh, le projet aura une envergure et un champ de rayonnement étendu à tous les Territoires palestiniens (habitat traditionnel de Bethléem, de Naplouse, et celui des villages,..., le Palais du Pacha de Gaza...) et sera pilote dans ce domaine en Palestine.

Retourner en haut de la page